Let Yourself Being Corrupted...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Promenade Nocture ( Libre)

Aller en bas 
AuteurMessage
Ozalee Pawan
† So New †
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 02/09/2009

Feuille de personnage
Historique Relation ::
Ta Phrase: :
Statue Sentimental:: Veuve depuis 100 ans, elle se recherche tranquillement un nouveau compagnon même si l'esprit de l'ancien la hante toujours.

MessageSujet: Promenade Nocture ( Libre)   Sam 19 Sep - 0:00

La nuit était opaque, sans lune ni étoiles pour éclairer les pas d'Ozalee.

L'Amérindienne jouait avec le feu, mais elle en avait à peine conscience. Perdue dans ses pensées, elle ne s'apercevait pas qu'elle était vulnérable aux attaques de plus en plus nombreuses des chasseurs de vampires. Au Québec, on les laissait tranquilles tant qu'ils ne venaient pas troubler la quiétude des lieux. Mais en Angleterre, c'était autre chose. La jeune femme aimait bien le chaos qui régnait sur les vieilles terres anglaises. Un soupçon de risque n'allait pas la tuer...

Plus rien de l'attachait à ce monde qu'elle avait vu vieillir et autodétruire sans remords depuis une centaine d'années. Son mari partie, elle n'avait pas cherché en a avoir un autre. Il avait été le seul et personne ne lui avait fait le même effet. Peut-être qu'un jour, elle aurait un coup de cœur pour un vampire anglais. Ils étaient plutôt mignons. Pas du style des canadiens, ni des américains. Ils avaient un style bien à eux. Et sinon, peut-être jetterai-t-elle son dévolue sur un humain ? Quand elle commençait à expliquer sa transformation à un vampire, ils étaient étonnés du choix de Léo. Mais qu'est-ce qui pouvait avoir de plus fort que l'amour. La mort, sans doute. Le jeune vampire qu'il était avait justement battu la mort à son propre jeu. Pourquoi Ozalee ne ferait-elle pas la même chose ?

Protégée par une simple veste noire lui arrivant au genou et les mains dans les poches, la vampire marchait d'un pas tranquille, sans se presser. Elle n'avait pas encore trouvé un endroit où elle se sentait à l'aise dans cette ville. Bien sûre, il y avait le manoir, mais avoir une chambre alors qu'elle possédait une belle maison jadis ne lui plaisait pas. Il lui fallait une maison simple, mais magnifique. Elle avait vécue de peu de choses durant les années 1700, alors moins il y avait d'objet, mieux c'était. Et puis, elle n'avait jamais aimé les technologies du 21e siècle. Le seul gadget qu'elle affectionnait tout particulièrement était le MP3 qu'elle avait toujours à porter de main. Ozalee ne pouvait s'empêcher de rester ébahie devant cette technologie. Alors qu'il y avait quelques années, on trimbalait des gros tourne-disques, c'était inouï. Elle avait justement un écouteur à l'œil. Elle écoutait un morceau des Beatles.

Ozalee se retourna rapidement. Un bruit de pas se rapprochant de plus en plus. Vampire ou Humain ? Elle ne pourrait pas le savoir à cette distance. Sur ces gardes, elle se retourna pour faire face au nouveau venu. Qui pouvait bien faire un tour dans le parc à cette heure?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth McGomery
† So New †
avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Promenade Nocture ( Libre)   Dim 25 Oct - 19:36

Ses cheveux blonds attachés contre sa nuque, ses yeux d'un bleu océan mis en évidence par du mascara WaterProof, Lizzie pataugeait joyeusement dans des flaques d'eau, seules survivantes de l'averse survenue quelques jours plus tôt. Habillée avec son imperméable rose et son foulard violet, elle représentait la puérilité à l'état pur. Ses traits enfantins ne montraient rien d'autre qu'une fausse joie à l'idée de toutes les tâches d'eau salissant l'asphalte grise de Londres, n'attendant que le contact avec ses petits pieds couverts de bottes de caoutchouc d'un rose encore plus soutenu que son imperméable. Un petit rire cristallin traînait derrière elle comme la fumée au bout d'une cigarette. Le portrait soigneusement entretenu d'elle qu'elle faisait trompait toujours les gens et lui permettait de faire ce qu'il lui plaisait de faire, quand elle le voulait. À moins qu'un certain professeur l'oblige à remplir une mission aussi ennuyeuse que facile dans un autre pays. Au moins, elle voyait de nouveaux paysages et entrait en contact avec certaines cultures jusque là inconnues par sa petite personne.

Mais qu'importe ! Loyale envers celui qui l'avait secouru et abritée depuis son nouveau départ, la petite curieuse se dévouait une fois de plus à sa mission principale, celle qu'elle aurait, et elle l'espérait, toute sa vie. C'est pourquoi la très jeune adolescente de treize ans, et elle sourit encore plus en y pensant, faisait innocemment une petite promenade dans le parc à l'image de la ville: lugubre, froid, amoché, noir et inquiétant. Rien de mieux qu'une petite marche de santé pour se requinquer et oublier les gêneurs qui tournaient autour du chef...

S'arrêtant soudainement, la petite pris son air le plus innoncent. Devant elle, une femme d'une grande beauté s'était retourné et la regardait avec curiosité. Bon... On le sentait pour... Une timide, tiens. Une jeune enfant toute timide et perdue. Allez, ne venez pas dire qu'elle était manipulatrice et tordue, vous la flatteriez bien trop. Elizabeth arrêta brusquement de rire et baissa doucement la tête en jouant avec la peau autour de ses ongles. Ses gestes, d'une vitesse totalement humaine, étaient faibles et hésitants. Relevant légèrement la tête, elle s'approcha un peu de la femme, sûrement vampire par son apparence et la vitesse à laquelle elle s'était retournée, mais quelle importance ? On ne devait pas se fier aux premières impressions, elle était la première à le scander haut et fort sur tous les toits. Il fallait seulement être prudent... C'est une petite voix tremblante et enfantine qu'elle s'adressa à la personne présente.


"Je... Bon.. Bonjour... Je, suis désolée, mais je me suis... perdue..."

Relevant finalement la tête au complet pour planter son regard dans celui de la femme, elle joua de leur pouvoir attractif. Ils exprimaient le plus sincère pardon d'Avoir dérangé ainsi qu'une sincérité désarmante. Doucement, suivant le rôle de la petite fille qu'elle était devenue, Lizzie rebaissa la tête, comme si ce contact visuel l'avait gênée, en reprenant sa tirade.

"Encore désolée du dérangement, mais... Vous pourriez m'indiquer le chemin du Saïgon ? Je devais y rejoindre ma mère..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Promenade Nocture ( Libre)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enregistrements libres de droits en libre écoute (3)
» Mercredi Libre - Noël 92
» [Libre] Varg Vikernes
» Musique libre de droit pour montage vidéo ?
» Zoone libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Corrupt Human † :: † TOWN PLACE † :: † Le Parc †-
Sauter vers: